Aller au contenu. | Aller à la navigation

Le jardin botanique des fruits oubliés

Le jardin botanique des fruits oubliés

à Cervia, un jardin botanique avec 40 espèces d'arbres pour perpétuer la tradition du vert.

Où il est situé?

Le jardin est situé sur un terrain de 1 200 mètres carrés dans la via Aldo Ascione, près de la Casa delle AIE, un bâtiment rural datant de 1790, conçu par le grand architecte Camillo Morigia. Le bâtiment, propriété de la municipalité, était l'ancienne Casa dei pignaroli (Maison des Pignaroli), et a été récupéré et restauré au milieu des années 1960 par l'ancienne Società Amici dell'Arte. Aujourd'hui, il abrite l'un des restaurants les plus réputés de la cuisine traditionnelle romagnole.

Carte du Jardin botanique des fruits oubliés

L'initiative

L'idée de créer un jardin botanique des fruits oubliés à Cervia est basée sur une idée d'Umberto Foschi, qu'il a eue dans les années 1960. À partir de l'idée relancée par Renato Lombardi, le jardin a finalement été réalisé et inauguré en 2013 à des fins culturelles, éducatives, promotionnelles et touristiques.

Le jardin botanique a été créé près du "Bois des nouveaux-nés" et enrichit l'offre d'espaces verts publics et aménagés de Cervia. Une réalité de la zone de Cervia qui, avec le passage des années et la croissance des plantes, représente une opportunité de développer un rôle de plus en plus accentué du point de vue culturel, didactique et touristique.

Les arbres

Myrtille, noix, myrobalan, prune, jujube, quelques variétés de pommiers à partir du coing, arbousier, figue noire, fraise, mûre blanche, poire de renard, cassis, groseille, sorbier, noisetier, poire, laurier, grenade, néflier, olivier, amande et poire à brocoli.

Liste des plantes du Jardin botanique des fruits oubliés

Dans le jardin, on trouve 40 espèces de plantes fruitières oubliées qui caractérisaient autrefois la campagne romagnole et les forêts de pins.

Chaque plante est présentée avec des étiquettes reproduisant son nom en italien et en dialecte romagnol.

En l'espace de quelques années, les jeunes plants plantés ont grandi et sont devenus un témoignage fondamental d'une tradition, qu'Umberto Foschi décrit en ces termes

"Autour de la maison, à côté des grands peupliers et des jeunes pins, on créera un véritable jardin botanique avec des plantes qui étaient autrefois communes dans les cours de ferme autour des anciennes maisons rurales ; pour l'instant il n'y a que du romarin, du jujube et du noyer, mais il faudra ajouter des grenadiers, des néfliers, des sorbiers, des pommiers lazzeruolo, des coings, des groseilles à maquereau, différentes sortes de vieux pruniers, du cédrat, des touffes d'aubépine et de sureau. En un mot, les plantes familières des cours de ferme et des potagers de notre enfance, qui ont été interdites pendant un certain temps parce qu'elles ne sont pas rentables, devraient revenir à la vie.

Sur la base de la suggestion d'Umberto Foschi et complétée par de nouvelles propositions, on a planté des variétés de fruits répandues dans les campagnes, gardiennes d'un patrimoine de biodiversité à préserver et à valoriser.

 

Documents connexes

Chiudi menu
Informations touristiques

www.turismo.comunecervia.it - #VisitCervia - iatcervia@cerviaturismo.it - +39 0544 974400